Femme enceinte et nourrisson

Femme enceinte

Durant la grossesse la femme enceinte subit des contraintes nouvelles pour son organisme. L’augmentation de la charge pondérale entraine un déplacement du centre de gravité et donc une modification des courbures de la colonne.

Dans ce contexte il est très fréquent que des douleurs lombaires et cervicales (qui correspondent aux courbures adaptatives de la colonne) apparaissent.

Dans un même temps la femme enceinte est contrainte a des modifications hormonales particulières pouvant être responsables de douleurs associées telles que des douleurs de poignet, de cheville, maux de tête, épisodes de stress.

L’ostéopathe intervient dans ce contexte par des techniques sûres et adaptées afin de soulager et d’accompagner la femme enceinte.

L’ostéopathie adaptée aux stades de grossesse

1er trimestre

Durant le premier trimestre de grossesse l’ostéopathe vous accompagne face aux nouvelles contraintes d’adaptation : maux de tête, stress, nausées, fatigue, manque de souffle, excès de salive… et traitera les dysfonctionnements antérieurs à votre grossesse afin d’éviter qu’ils ne s’accentuent et qu’ils puissent générer de nouvelles douleurs.

2eme trimestre

C’est généralement à ce stade qu’apparaissent les premiers maux de dos. En effet l’augmentation du volume utérin provoque des contraintes mécaniques sur les organes ce qui nécessite une adaptation de la colonne vertébrale.

L’ostéopathe libèrera les tensions du rachis et donnera des conseils de posture et de nutrition adaptés.

3eme trimestre: préparation de l’accouchement.

A travers des techniques douces l’ostéopathe intervient avant l’accouchement afin d’obtenir un gain d’amplitude et de mobilité du bassin et des structures concernées par l’accouchement.

Libération tissulaire, articulaire, mécanique permettront une préparation complète et naturelle de l’accouchement.

L’ostéopathie est intéressante pour soulager les femmes enceintes qui souffrent de diverses douleurs ou de divers maux, mais également pour agir sur l’enfant en devenir. En effet, la grossesse s’accompagne parfois :

  • de douleurs, notamment au niveau lombaire ;
  • de migraines ;
  • de problèmes de circulation ;
  • de troubles digestifs, etc.

 

Nourrisson

Un suivi dans les premiers mois de la vie

Le nourrisson peut rapidement présenter dans les premiers mois de la vie, de nombreux troubles que l’ostéopathe peut éviter ou corriger : sommeil perturbé, reflux gastro-oesophagiens, coliques, déformation crânienne…

La prise en charge thérapeutique mise en place par l’ostéopathe est douce et répondra de manière efficace au mal-être du bébé.

Grandir et se développer dans les meilleures conditions

L’apprentissage de la marche, de la parole, de la motricité manuelle et de la concentration prolongée nécessitent chez l’enfant un équilibre musculaire et une posture adaptée aux différents stades de la vie.

L’ostéopathe, en effectuant un bilan postural, une évaluation motrice et en traitant les dysfonctions articulaires et tissulaires, permettra à l’enfant de grandir dans les meilleures conditions.

L’ostéopathie est en mesure de soulager ces douleurs en intervenant au niveau des articulations ou des zones en souffrance, mais également en ayant une action extrêmement douce sur le bébé. L’ostéopathe va agir à la fois :

  • sur le contenu : le bébé et tous les organes environnants ;
  • le contenant : structures osseuses et musculo-squelettiques ;
  • afin d’harmoniser l’un avec l’autre.